L’Association

 

Qui sommes-nous ? Histoire du projet associatif

Tout a commencé lors de la rencontre entre Lionel Haïun, fondateur de l’association, et un bidon abandonné sur la voie publique ! Aujourd’hui le projet de Talacatak se caractérise par une action environnementale et des actions artistiques, éducatives et sociales, partagées par des centaines de bénéficiaires.

Talacatak est une association culturelle reconnue d’utilité publique, créée à Paris en 2004. Née de la fabrication artisanale d’instruments de musique en matériaux récupérés, nous nous sommes rapidement tournés vers la transmission de ce savoir-faire et de ses valeurs. D’emblée, la démarche de Talacatak s’est construite autour d’un véritable questionnement pratique et éthique, du processus artistique et des valeurs de l’acte créatif.
Ce questionnement se caractérise par :

  • Une approche transversale : Au delà de la pluridisciplinarité artistique, nous explorons l’interdisciplinarité.
  • Une pratique écologique de l’action artistique

Par ailleurs, nous considérons l’accès à la culture et à l’éducation comme les fondations nécessaires à un développement durable. Observant donc la nécessité de tisser des liens entre les secteurs artistiques et les secteurs environnementaux, l’activité de l’association s’est développée à travers les projets suivants :

  • Ateliers artistiques d’éducation au développement durable
  • Prestations d’éco-évènements
  • Ventes équitables d’instruments
  • Formations, stages et workshops autour des mêmes thématiques
  • Accompagnement artistique
  • Mises en place de projets artistiques et environnementaux

L’un des multiples objectifs atteint par nos activités vise à sensibiliser le grand public, et les jeunes en particulier, à la notion d’environnement et de développement durable. Par sensibilisation à l’environnement, nous visons à étendre nos consciences sociales, écologiques, économiques, etc. Par sensibilisation au développement durable, nous ouvrons lors de nos actions un espace de réflexion partagé, questionnant l’impact que nous produisons sur la société dans laquelle nous évoluons. Un accent est porté sur la compréhension du cycle de vie des objets, concernant notamment le traitement des déchets. La récupération de déchets, en vue de leur réutilisation, réemploi ou recyclage favorise largement à leur valorisation.

Talacatak se présente comme un laboratoire, une passerelle de recherches, de développements et d’actions menées envers différents projets éducatifs, pédagogiques, artistiques et culturels liant les arts à l’environnement.

En plaçant le questionnement éthique et l’échange humain au cœur de nos préoccupations, nous privilégions la rencontre des disciplines, la mixité des genres, la recherche de nouvelles écritures engagées par des artistes conscients d’explorer de nouveaux trajets.

Depuis 2016 Talacatak a obtenu l’agrément Organisme de Formation

Valeurs de l’association

Le projet de Talacatak s’inscrit dans une démarche culturelle, durable et solidaire, qui tend à réduire les déséquilibres humains, écologiques, financiers et économiques. Force de propositions artistiques et d’initiatives environnementales, Talacatak s’est globalement construit autour de trois valeurs :

1/ Le développement durable

Investi dès sa création en faveur d’un développement durable, Talacatak vise à transmettre et à partager ses connaissances et pratiques. Dès sa fondation, l’association s’est construite intégralement selon un modèle de développement durable, respectant l’interaction de ses trois piliers :

  • L’écologie : Le réemploi de déchets apporte des réponses à de multiples problématiques environnementales : pollution, gestion des déchets, réchauffement climatique, transport, consommation.
  • L’économie : Par sa forme juridique et la nature de ses actions, l’association participe activement au développement d’une économie sociale et solidaire.
  • Le social : L’être humain est au cœur de nos préoccupations. Talacatak est un outil au service d’intérêts généraux. Nous considérons que ceux-ci ne peuvent être atteints qu’à travers une organisation interne cohérente et respectueuse de toute personne s’y investissant.

Au delà de ces piliers, Talacatak s’appuie sur l’action culturelle comme un levier en faveur d’un développement durable. Par l’art et le réemploi créatif, nous cultivons une approche ludique, transversale et accessible. Valorisés en tant que ressources, les déchets sont donc également utilisés afin de sensibiliser aux problématiques écologiques, sociales et économiques. Ainsi, l’association alimente en permanence des réflexions environnementales. Du point de vue pratique, l’échange de connaissances vise à l’assimilation d’éco-gestes.

2/ L’émancipation artistique

Acteur d’un renouveau artistique, Talacatak favorise les liens interdisciplinaires et l’émergence de nouvelles trajectoires. Dans un souci de dialogue interculturel, nous valorisons la diversité des cultures et des modes d’expression, visant à libérer profondément la part créative de chacun d’entre nous. Talacatak questionne la frontière entre artiste et spectateur ainsi que les différents temps, espaces et valeurs de l’acte créatif.

3/ La construction de lien social

Talacatak s’inscrit dans une lutte contre les discriminations, les exclusions et les inégalités. L’association considère particulièrement les populations les plus éloignées de l’offre culturelle, pour des raisons sociales, économiques ou territoriales.En renforçant la cohésion sociale, nous contribuons également à leur intégration. Favorisant l’émergence de projets locaux, nos activités visent à renforcer le développement économique et social d’un territoire.

Culture et développement durable

Acteur opérationnel, Talacatak se nourrit également d’une réflexion permanente, unissant le secteur culturel au développement durable. Il est maintenant nécessaire que notre société intègre un modèle de développement plus respectueux de l’être humain et de la nature. Et la problématique environnementale révèle des modifications importantes à réaliser. Ces modifications sont si fondamentales qu’elles visent à modifier jusqu’à nos modes de vies : consommation, habitat, transport, alimentation, tourisme, etc.Elles reflètent donc un phénomène plus global que l’on peut attacher à des habitudes culturelles.Oui, la culture n’est effectivement pas seulement affaire des Beaux-arts, de musique, de danse, d’arts populaires, ou autres !

Ainsi, la culture est devenue lors du Sommet de Johannesburg, le 4ème pilier du développement durable, au côté des piliers sociaux, économiques et écologiques. Plus encore, elle nous apparaît comme le fondement nécessaire afin d’impulser et de favoriser un développement durable.

Talacatak aborde donc la problématique environnementale par l’action culturelle et artistique.
Celle-ci constitue un véritable levier pédagogique :

Ludique, la culture permet une approche transversale du développement durable.
Valorisante, elle donne du sens pour chacun d’entre nous, jusqu’au plus démuni.
Sensible, elle inscrit le patrimoine mondial, dans le patrimoine de chacun.

…vers un art écologique et viable?

La culture est un paysage mettant en mouvement des disciplines évoluant dans un contexte développant des approches de plus en plus transdisciplinaires et mobiles.

Il ne s’agit pas seulement de mettre en contact des disciplines différentes, mais bien d’alimenter le lien qui les unit, la passerelle créative qui nourrit leur substance. Plastiquement, un trait peut être considéré comme une frontière séparant un espace d’un autre, ou bien comme un espace infini interrogeant la rencontre.

Investis dans le champ ouvert par ce lien de rencontre, il nous paraît fondamental de lier nos actions et réflexions à leurs contextes, aux multiples environnements dans lequel nous évoluons. Il s’agit de ré-interroger tous les temps artistiques : celui de la formation, celui de la transmission, celui de la recherche, celui de la construction, celui de l’exposition, celui de la représentation, celui de l’exploitation.
Il s’agit également de ré-interroger tous les espaces : humain, social, écologique, culturel, physique, économique, politique.

Talacatak se propose donc comme « laboratoire du processus créatif », nourri par les liens qui unissent différentes disciplines et les environnements dans lesquelles elles évoluent.

Un petit peu de théorie…

L’écologie peut être considérée comme le rapport triangulaire constitué par les individus d’une espèce, l’activité organisée par cette espèce et l’environnement de cette activité.

SCHÉMA 1
Talacatak transpose cette proposition dans le secteur artistique, pour questionner alors des pratiques artistiques « écologiques, durables et vivables ».

SCHÉMA 2
Considérant l’écologie plus comme un outil de mise en relation qu’un « secteur particulier », il devient intéressant de revisiter les valeurs d’une œuvre, ou tout du moins d’un travail créatif : la visibilité d’un travail achevé en est-elle l’unique valeur ?  Quel rapport pédagogique un artiste et son œuvre, en élaboration, peuvent entretenir avec leurs publics ?
En intégrant une pratique artistique à ses multiples environnements, il devient tout à fait possible de réévaluer avec justesse les subtilités actuelles de ses fonctions et valeurs.

Objectifs de Talacatak

Au travers de ses activités et missions, Talacatak s’engage à poursuivre de multiples objectifs. Ceux-ci, plus globalement, s’inscrivent dans la recherche d’alternatives fonctionnelles à un système en crise.

ENVIRONNEMENTAUX

L’association sensibilise tous les publics, les jeunes en particuliers, par une approche positive, critique et ludique du développement durable :

  • Valoriser le réemploi des déchets
  • Participer à la réduction des gaz à effets de serre
  • Favoriser la consommation responsable et l’écocitoyenneté
  • Soutenir la mise en place d’Agenda 21 locaux

PÉDAGOGIQUES ET ÉDUCATIFS

Dans un cheminement de l’éducation populaire, Talacatak désire ouvrir la culture à tous et pour tous.

Les points phares de notre démarche passent par une maîtrise des disciplines enseignées, une écoute humaine attentive, l’assimilation d’objectifs multiples, une approche transversale et ludique, un engagement professionnel.

  • Transmission de savoir et de savoir-faire, échange de connaissances
  • Développement de la capacité d’écoute entre les peuples et les individus
  • Développement de son plaisir et de sa capacité d’apprentissage
  • Apprentissage de l’identification de ses compétences et de leur valorisation
  • Impulsion de démarches participatives et de réflexions autonomes

SOCIAUX

En poursuivant les objectifs suivants, Talacatak participe activement à la construction du lieu social :

  • Lutter contre les discriminations et les exclusions
  • Favoriser l’égalité des chances et la parité homme / femme
  • Dynamiser les échanges solidaires, le respect et la tolérance

CULTURELS ET ARTISTIQUES

Talacatak développe de nouvelles trajectoires artistiques, intégrant des liens inter-disciplinaires dans une démarche durable et solidaire.

  • Promouvoir les diversités culturelles et la mixité des genres
  • Soutenir la création et la diffusion d’œuvres
  • Permettre un épanouissement par la pratique artistique : stimuler la recherche, libérer l’acte créatif
  • Transmettre des compétences de création artistique
  • Favoriser la gratuité et la disponibilité d’une offre culturelle de qualité

ECONOMIQUES

L’association se développe au travers d’une économie locale, sociale et solidaire, respectueuse de l’homme et de son environnement.

  • Créer des emplois pérennes
  • Dynamiser l’émergence de projets locaux
  • Favoriser l’insertion professionnelle

Notre démarche pédagogique

Notre démarche s’inscrit dans un cheminement de l’éducation populaire, ouvrant la culture à tous et pour tous, facteur de cohésion sociale.
Notre action, culturelle et artistique, permet une approche pédagogique active, ludique et vivante. Talacatak a également mis en place des plans d’actions spécifiques vers des groupes sociaux fragilisés.

Les interventions de Talacatak se sont fondées autour de 5 valeurs :

  • Une connaissance approfondie des disciplines enseignées
  • Une écoute humaine privilégiée au service des participants
  • L’assimilation d’objectifs multiples
  • L’aspect transversal et ludique de nos interventions
  • Un encadrement professionnel

Notre démarche pédagogique s’inscrit dans un vaste programme de sensibilisation à l’environnement, d’émancipation artistique et de cohésion sociale.

Valeurs de l’association

Le projet de Talacatak s’inscrit dans une démarche culturelle, durable et solidaire, qui tend à réduire les déséquilibres humains, écologiques, financiers et économiques. Force de propositions artistiques et d’initiatives environnementales, Talacatak s’est globalement construit autour de trois valeurs :

1/ Le développement durable

Investi dès sa création en faveur d’un développement durable, Talacatak vise à transmettre et à partager ses connaissances et pratiques. Dès sa fondation, l’association s’est construite intégralement selon un modèle de développement durable, respectant l’interaction de ses trois piliers :

  • L’écologie : Le réemploi de déchets apporte des réponses à de multiples problématiques environnementales : pollution, gestion des déchets, réchauffement climatique, transport, consommation.
  • L’économie : Par sa forme juridique et la nature de ses actions, l’association participe activement au développement d’une économie sociale et solidaire.
  • Le social : L’être humain est au cœur de nos préoccupations. Talacatak est un outil au service d’intérêts généraux. Nous considérons que ceux-ci ne peuvent être atteints qu’à travers une organisation interne cohérente et respectueuse de toute personne s’y investissant.

Au delà de ces piliers, Talacatak s’appuie sur l’action culturelle comme un levier en faveur d’un développement durable. Par l’art et le réemploi créatif, nous cultivons une approche ludique, transversale et accessible. Valorisés en tant que ressources, les déchets sont donc également utilisés afin de sensibiliser aux problématiques écologiques, sociales et économiques. Ainsi, l’association alimente en permanence des réflexions environnementales. Du point de vue pratique, l’échange de connaissances vise à l’assimilation d’éco-gestes.

2/ L’émancipation artistique

Acteur d’un renouveau artistique, Talacatak favorise les liens interdisciplinaires et l’émergence de nouvelles trajectoires. Dans un souci de dialogue interculturel, nous valorisons la diversité des cultures et des modes d’expression, visant à libérer profondément la part créative de chacun d’entre nous. Talacatak questionne la frontière entre artiste et spectateur ainsi que les différents temps, espaces et valeurs de l’acte créatif.

3/ La construction de lien social

Talacatak s’inscrit dans une lutte contre les discriminations, les exclusions et les inégalités. L’association considère particulièrement les populations les plus éloignées de l’offre culturelle, pour des raisons sociales, économiques ou territoriales.En renforçant la cohésion sociale, nous contribuons également à leur intégration. Favorisant l’émergence de projets locaux, nos activités visent à renforcer le développement économique et social d’un territoire.

Culture et développement durable

Acteur opérationnel, Talacatak se nourrit également d’une réflexion permanente, unissant le secteur culturel au développement durable. Il est maintenant nécessaire que notre société intègre un modèle de développement plus respectueux de l’être humain et de la nature. Et la problématique environnementale révèle des modifications importantes à réaliser. Ces modifications sont si fondamentales qu’elles visent à modifier jusqu’à nos modes de vies : consommation, habitat, transport, alimentation, tourisme, etc.Elles reflètent donc un phénomène plus global que l’on peut attacher à des habitudes culturelles.Oui, la culture n’est effectivement pas seulement affaire des Beaux-arts, de musique, de danse, d’arts populaires, ou autres !

Ainsi, la culture est devenue lors du Sommet de Johannesburg, le 4ème pilier du développement durable, au côté des piliers sociaux, économiques et écologiques. Plus encore, elle nous apparaît comme le fondement nécessaire afin d’impulser et de favoriser un développement durable.

Talacatak aborde donc la problématique environnementale par l’action culturelle et artistique.
Celle-ci constitue un véritable levier pédagogique :

Ludique, la culture permet une approche transversale du développement durable.
Valorisante, elle donne du sens pour chacun d’entre nous, jusqu’au plus démuni.
Sensible, elle inscrit le patrimoine mondial, dans le patrimoine de chacun.

…vers un art écologique et viable?

La culture est un paysage mettant en mouvement des disciplines évoluant dans un contexte développant des approches de plus en plus transdisciplinaires et mobiles.

Il ne s’agit pas seulement de mettre en contact des disciplines différentes, mais bien d’alimenter le lien qui les unit, la passerelle créative qui nourrit leur substance. Plastiquement, un trait peut être considéré comme une frontière séparant un espace d’un autre, ou bien comme un espace infini interrogeant la rencontre.

Investis dans le champ ouvert par ce lien de rencontre, il nous paraît fondamental de lier nos actions et réflexions à leurs contextes, aux multiples environnements dans lequel nous évoluons. Il s’agit de ré-interroger tous les temps artistiques : celui de la formation, celui de la transmission, celui de la recherche, celui de la construction, celui de l’exposition, celui de la représentation, celui de l’exploitation.
Il s’agit également de ré-interroger tous les espaces : humain, social, écologique, culturel, physique, économique, politique.

Talacatak se propose donc comme « laboratoire du processus créatif », nourri par les liens qui unissent différentes disciplines et les environnements dans lesquelles elles évoluent.

Un petit peu de théorie…

L’écologie peut être considérée comme le rapport triangulaire constitué par les individus d’une espèce, l’activité organisée par cette espèce et l’environnement de cette activité.

SCHÉMA 1
Talacatak transpose cette proposition dans le secteur artistique, pour questionner alors des pratiques artistiques « écologiques, durables et vivables ».

SCHÉMA 2
Considérant l’écologie plus comme un outil de mise en relation qu’un « secteur particulier », il devient intéressant de revisiter les valeurs d’une œuvre, ou tout du moins d’un travail créatif : la visibilité d’un travail achevé en est-elle l’unique valeur ?  Quel rapport pédagogique un artiste et son œuvre, en élaboration, peuvent entretenir avec leurs publics ?
En intégrant une pratique artistique à ses multiples environnements, il devient tout à fait possible de réévaluer avec justesse les subtilités actuelles de ses fonctions et valeurs.

Objectifs de Talacatak

Au travers de ses activités et missions, Talacatak s’engage à poursuivre de multiples objectifs. Ceux-ci, plus globalement, s’inscrivent dans la recherche d’alternatives fonctionnelles à un système en crise.

ENVIRONNEMENTAUX

L’association sensibilise tous les publics, les jeunes en particuliers, par une approche positive, critique et ludique du développement durable :

  • Valoriser le réemploi des déchets
  • Participer à la réduction des gaz à effets de serre
  • Favoriser la consommation responsable et l’écocitoyenneté
  • Soutenir la mise en place d’Agenda 21 locaux

PÉDAGOGIQUES ET ÉDUCATIFS

Dans un cheminement de l’éducation populaire, Talacatak désire ouvrir la culture à tous et pour tous.

Les points phares de notre démarche passent par une maîtrise des disciplines enseignées, une écoute humaine attentive, l’assimilation d’objectifs multiples, une approche transversale et ludique, un engagement professionnel.

  • Transmission de savoir et de savoir-faire, échange de connaissances
  • Développement de la capacité d’écoute entre les peuples et les individus
  • Développement de son plaisir et de sa capacité d’apprentissage
  • Apprentissage de l’identification de ses compétences et de leur valorisation
  • Impulsion de démarches participatives et de réflexions autonomes

SOCIAUX

En poursuivant les objectifs suivants, Talacatak participe activement à la construction du lieu social :

  • Lutter contre les discriminations et les exclusions
  • Favoriser l’égalité des chances et la parité homme / femme
  • Dynamiser les échanges solidaires, le respect et la tolérance

CULTURELS ET ARTISTIQUES

Talacatak développe de nouvelles trajectoires artistiques, intégrant des liens inter-disciplinaires dans une démarche durable et solidaire.

  • Promouvoir les diversités culturelles et la mixité des genres
  • Soutenir la création et la diffusion d’œuvres
  • Permettre un épanouissement par la pratique artistique : stimuler la recherche, libérer l’acte créatif
  • Transmettre des compétences de création artistique
  • Favoriser la gratuité et la disponibilité d’une offre culturelle de qualité

ECONOMIQUES

L’association se développe au travers d’une économie locale, sociale et solidaire, respectueuse de l’homme et de son environnement.

  • Créer des emplois pérennes
  • Dynamiser l’émergence de projets locaux
  • Favoriser l’insertion professionnelle

Notre démarche pédagogique

Notre démarche s’inscrit dans un cheminement de l’éducation populaire, ouvrant la culture à tous et pour tous, facteur de cohésion sociale.
Notre action, culturelle et artistique, permet une approche pédagogique active, ludique et vivante. Talacatak a également mis en place des plans d’actions spécifiques vers des groupes sociaux fragilisés.

Les interventions de Talacatak se sont fondées autour de 5 valeurs :

  • Une connaissance approfondie des disciplines enseignées
  • Une écoute humaine privilégiée au service des participants
  • L’assimilation d’objectifs multiples
  • L’aspect transversal et ludique de nos interventions
  • Un encadrement professionnel

Notre démarche pédagogique s’inscrit dans un vaste programme de sensibilisation à l’environnement, d’émancipation artistique et de cohésion sociale.